Appli

Unis pour tous… encore et toujours !

Rarement le proverbe disant qu’un malheur ne vient jamais seul ne nous a semblé si vrai !

Face à la crise financière sans précédent qui menace chaque jour le Libanais dans son gagne-pain, la solidarité s’est organisée autour d’un noyau associatif apte à déplacer des montagnes.

Face au Covid-19, les mêmes bras se sont à nouveau tendus pour que notre pays puisse dépasser une situation dramatique avec le moins de dégâts possible. Voilà comment fonctionne le Libanais, voilà les constituants de son identité intrinsèque : la solidarité envers les plus fragiles et l’entraide pour la pérennité du Liban.

Dans cette perspective, l’Amicale des Anciens de Jamhour a lancé il y a 10 jours (le 31 mars 2020 exactement) sa campagne Unis pour tous. Elle vise à aider une dizaine d’associations amies du CNDJ, à collecter, d’une part, des produits de première nécessité et les distribuer aux familles dans le besoin mais aussi à venir en aide aux membres de la famille de Jamhour qui connaissent des difficultés…

La campagne UNIS pour TOUS est un appel à solidarité en vue d’assurer un maximum de donations qui seront immédiatement versées aux associations.

Quels que soient vos moyens, vous pouvez prendre part à cette campagne car chaque geste compte, aussi minime soit-il.

L'Orient-Le Jour : Le P. Alex Bassili s.j. est parti au terme d’une vie « pleine de services discrets »

Fady NOUN | OLJ  - 03/04/2020 - Liban

Le P. Alexandre Bassili s.j., 75 ans, est décédé le 1er avril 2020 à l’infirmerie de la résidence des pères jésuites, rue de l’Université Saint-Joseph, au lendemain d’une hospitalisation de près de trois semaines, d’abord à l’hôpital Rafic Hariri, ensuite à l’Hôtel-Dieu. Détecté positif au coronavirus, il semblait pourtant, au terme de sa longue hospitalisation, être tiré d’affaire et avoir surmonté ses symptômes viraux.

Ce n’est pas vraiment le Covid-19 qui a emporté le P. Alex, au terme de 50 ans de vie religieuse, mais les complications qui ont accompagné son hospitalisation et son affaiblissement conséquent, assure son entourage. Originaire de Zahlé, le P. Alex était en effet atteint depuis des années de la maladie de Parkinson dont les effets sur la motricité étaient compensés par un appareillage sophistiqué. On pense que c’est l’impossibilité d’entretenir cet appareillage durant son hospitalisation et l’essoufflement dû à l’usage des respirateurs qui auraient entraîné la mort, par défaillance cardiaque, d’un homme que ses amis jugeaient « droit dans ses bottes ». Son inhumation s’est faite en toute discrétion, a annoncé la Compagnie de Jésus, qui réserve à des temps meilleurs des condoléances dans les règles...

Période de confinement : liens pour s'évader !

Chers parents, chers élèves,

Suite au confinement forcé des élèves et en parallèle aux études (cours en ligne et/ou travaux postés sur Agogic) mises en place par les bureaux de coordination et le service informatique, le Collège vous suggère les liens ci-dessous, histoire de profiter de certaines opportunités pour se divertir, pour contempler des œuvres d'art et pourquoi pas… pour s'évader... malgré le confinement !!!!

 

L'Orient-Le Jour : À Davos, l’extraordinaire voyage de huit lycéennes libanaises

À Davos, l’extraordinaire voyage de huit lycéennes libanaises
Campus > Élèves au Collège Notre-Dame de Jamhour, elles ont participé à la première édition du World Biodiversity Forum (WBF) à Davos afin d’exposer leur projet écologique fondé sur le biomimétisme.
Carole AWIT | OLJ - 21/03/2020

Les huit élèves de première au Collège Notre-Dame de Jamhour lors de leur participation au World Biodiversity Forum (WBF) du 23 au 28 février 2020 à Davos en Suisse. Photo DR

Chloé Samaha, Catarina Sahyoun, Maria Béchara, Angelina Farah, Amalie Zard, Sylvie Bejjani, Aya Maria Boulos et Céline el-Feghaly, élèves de première au collège Notre-Dame de Jamhour, ont pris part, du 23 au 28 février 2020, au Forum mondial dédié à la biodiversité (WBF) organisé à Davos, en Suisse, où elles ont exposé leur projet écologique de biomimétisme destiné à réduire l’impact de l’activité humaine sur l’environnement. Un projet d’imitation des processus mis en œuvre par la nature pour créer de nouveaux produits visant à réduire l’empreinte écologique de l’homme que les huit lycéennes ont développé, sous la supervision de la professeure Kimberly Samaha, PDG de Born Global Foundation, dans le cadre d’un club baptisé Beirut Biomimics qu’elles ont créé en octobre 2019.

« Ce projet que nous avons exposé à Davos comporte, en plus d’une explication de la méthodologie du biomimétisme, des solutions naturelles aux nombreux problèmes que présentent les panneaux solaires utilisés actuellement », explique Céline el-Feghaly.

Avant d’exposer leur travail au World Biodiversity Forum devant des experts et des scientifiques venus du monde entier, les jeunes filles ont passé de nombreuses heures à finaliser les recherches qu’elles ont menées au sujet des panneaux solaires. Elles ont préparé un poster scientifique à exposer et se sont entraînées à présenter leur projet. « Nous avons eu l’opportunité de vivre une expérience exceptionnelle. A postériori, nous réalisons que notre travail a retenu l’attention des spécialistes. Je suis heureuse de voir que nous avons apporté quelque chose de nouveau à la recherche, et qu’avec de la volonté et un travail acharné, tout est possible », s’enthousiasme Céline el-Feghaly...(lire la suite)

36e Olympiades Nationales de la Chimie - Palmarès AEFE

36e Olympiades Nationales de la Chimie - Palmarès AEFE
18 pays, 24 établissements, 206 inscrits dont 71 candidats classés

Envers et contre tout... les élèves du Collège Notre-Dame de Jamhour raflent les premières places aux 36e Olympiades Nationales de la Chimie - Palmarès AEFE

Felicitations à José Abi Richa 1er (promo 2020-SV2), Rhéa-Maria Maalouf 5e (promo 2020-SV1) et Matthieu Hakim 17e (promo 2020-SG1).
Parmi les 206 participants, 71 candidats ont été classés, de 24 établissements du réseau AEFE de 18 pays différents.

Parents : Le Coronavirus (COVID-19) : Réalités et perspectives

Jamhour, le 12-03-2020

Chers Parents,
Conformément aux mesures de prévention requises, la Conférence sur le Coronavirus (COVID-19) : Réalités et perspectives, prévue au Collège Saint-Grégoire, est annulée. Elle sera remplacée par une séquence vidéo, diffusée en direct le vendredi 13 mars 2020, à 19h30 sur la page Facebook du Collège Notre-Dame de Jamhour.
Le Professeur Roy Nasnas (Chef de Service de médecine interne et de maladies infectieuses à l’Hôpital libanais Geitawi) fera le point sur la propagation du virus et ses conséquences, il pourra également répondre à vos questions. Il vous suffira de les noter par écrit dans la case Commentaires juste en-dessous de la vidéo.                                                                                         

Pour rester informés, suivez-nous sur nos réseaux sociaux officiels.

Nous du Collège n°292, février 2020

[Nous du Collège n°292, février 2020 : version consultable en ligne, cliquez]
(version compatible desktop & smartphone)

Nous du Collège n°292, février 2020

2019-2020, quelle année !

Charbel Batour, S.J.
Recteur

2019-2020 n’a rien d’une année scolaire ordinaire. Perturbations, insécurités, instabilités et inquiétudes ont jalonné notre chemin jusqu’au mois de février, et l’horizon, quelque part, demeure incertain.

Au cours de cette année, la date du 17 octobre 2019 est devenue emblématique, une date qui constitue un événement historique dans la vie de notre pays. Soulèvement dans les rues, fermeture d’axes routiers principaux, contestation populaire traversant le Liban du nord au sud, revendication sociale et économique sans précédent, appels à un changement politique radical et général. Après le 17 octobre, le Liban n’est plus comme avant. Le Collège, comme la majorité des institutions scolaires, a été pris dans la tourmente : fermeture de plusieurs jours, insécurité routière, souci de la poursuite des programmes, instabilité psychologique, etc. En résumé, les conditions nécessaires à un minimum de vie scolaire n’étaient pas au rendez-vous.

Beaucoup de nos élèves, de parents et de professeurs se sont sentis tenus de faire partie de ce mouvement. Comme tout Libanais, ils ont aspiré à un changement réel et radical dans la vie économique, sociale et politique du pays du cèdre. Ils se sont trouvés dans les rues pour contester, pour revendiquer, pour aider, pour défendre, et même pour nettoyer. Par contre, d’autres sont restés davantage sur leur réserve. Ils regardaient avec soupçon l’absence de leadership du mouvement, le blocage des routes, la paralysie de la vie économique et le discours irréaliste sur l’abolition du confessionnalisme, etc. D’autres encore étaient farouchement opposés à tout ce qui se passait. Ils voyaient d’un mauvais œil ce mouvement. Ils étaient convaincus qu’un complot se tramait contre le pays et ses institutions et que des forces étrangères finançaient ce mouvement pour des raisons qui n’ont en fait rien à voir avec les intérêts véritables de notre pays.

Les élèves du Collège se distinguent au classement PISA (Programme for International Student Assessment)

Le classement Pisa mené par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) vise à mesurer les performances des systèmes éducatifs à travers le monde. Les enquêtes sont menées tous les trois ans auprès de jeunes de 15 ans.

Pour la dernière session en 2018, 600 000 élèves, tirés au sort et représentatifs de quelque 32 millions d’élèves, âgés de 15 ans et scolarisés dans 79 pays ont passé les épreuves PISA. Le Liban a été́ classé 67e en mathématiques, 71e en sciences et 73e en « compréhension de l’écrit ».

Les élèves du Collège, tirés au sort pour participer à cette épreuve, ont, quant à eux, été́ classés premiers au Liban. Plusieurs d’entre eux ont même été classés parmi les meilleurs 10% des 600 000 participants à travers le monde.

Centre d’Orientation : À l’attention des élèves du cycle secondaire

Chers élèves des classes de 2nde , 1re et Te,

 

  1. Les conseillers d’orientation seront à votre disposition tous les jours au CIO, de 9h à 14h pour des entretiens individuels. Pour cela, vous êtes priés de prendre rendez-vous la veille auprès de M. Khalil Khalaf aux numéros de téléphone du Collège ou de lui envoyer un mail à son adresse : khalil_khalaf@ndj.edu.lb
  2. Si vous avez un message ou des questions précises à envoyer à votre conseiller d’orientation, vous pouvez nous contacter aux adresses suivantes : jose_jamhouri@ndj.edu.lb; neda_jamhouri@ndj.edu.lb; cynthia_assouad@ndj.edu.lb.
  3. Pour compenser le retard dans les modules d’orientation et de compétences transversales, les élèves de 2nde trouveront en pièce jointe un document (Word 15kb) reprenant l’essentiel du cours sur l’argumentation. Ils sont également invités à poursuivre leurs recherches à s’entretenir avec des professionnels des métiers qui les intéressent.
  4. Concernant la première fiche dialogue distribuée aux élèves de 2nde et qui devait être rendue avant le mercredi 11 mars, elle pourra être remise aux AP le jour où le Collège rouvrira ses portes.

N.B. : Tous les élèves gagneraient à consulter le site du Collège en permanence pour d’éventuelles annonces ou informations supplémentaires.

À tous les élèves du CNDJ et du CSG : Congé forcé dû au Coronavirus

Le Père Recteur
JR/4025/20

Jamhour, le lundi 2 mars 2020

Chers élèves,

Je vous adresse cette lettre au moment où le Collège a suspendu les cours à cause de l’épidémie du Coronavirus. J’espère que vous la lirez attentivement, car elle est adressée à vous personnellement en cette période où vous allez être absents pour quelques jours, voire quelques semaines. Pour vous dire la vérité, 2019-2020 aura été une année d’une difficulté sans pareil. Après l’arrêt des cours qui a suivi le 17 octobre, nous n’avons pas tardé à ressentir le poids de la crise monétaire et économique pour être secoués, ces derniers temps, par le problème du Coronavirus qui touche le monde entier.

Nous pouvons être tentés de prendre ces jours de vacances forcées comme des jours de repos et de loisir. C’est le danger qui nous guette ! Je vous vois continuer votre vie comme si de rien n’était : des heures et des heures passées dans les centres commerciaux, l’usage fréquent des taxis, des anniversaires dans des restaurants ou des hôtels, des jours passés au ski, etc. Peut-être n’est-ce pas le cas de tout le monde, mais c’est sans doute le cas d’un bon nombre d’entre vous.

Chers amis, les temps sont exceptionnels ; et aux temps exceptionnels, une attitude et un comportement exceptionnels sont requis. Vous êtes certainement libres de disposer de votre temps comme vous le voulez, mais je dois, en tant que chef d’établissement, vous rappeler que nous sommes tous, vous, le Collège et vos parents, responsables de l’année scolaire en cours, qui est vraiment en danger.

Pages