Quand un concert de Noël devient offrande sacrée… (23/12/2015)

Printer-friendly versionSend by emailPDF version

[Album photos]

Le mercredi 23 décembre 2015 à 20h, en l’église du Collège Notre-Dame de Jamhour, et ce en présence du Révérend Père Recteur P. Charbel Batour s.j., du Vice-recteur P. Denis Meyer s.j. et du Secrétaire Général de l’Amicale des Anciens de Jamhour M. Nagy el-Khoury, un concert a été donné par la Chorale et l’Orchestre du Collège Notre-Dame de Jamhour, dirigés par M. Haytham Azzi, et par la Chorale La Voix d’Antan (“Al Sawt el Atik”), dirigée par le Père Miled Tarabay, auteur et compositeur de renom et notamment l’un des plus éminents spécialistes du chant sacré maronite au Moyen-Orient. L’événement a été couvert par Télé Lumière.

Introduisant le concert, Mme Violette Ghorra, coordinatrice des cérémonies au Collège, a mis en avant l’esprit de Noël réunissant tous les présents, nombreux ce soir-là pour célébrer ensemble la préparation à la Nativité de notre Seigneur. Citant le célèbre adage de Saint Augustin, “Chanter, c’est prier deux fois”, Mme Ghorra a ensuite souligné le rôle crucial de P. Denis Meyer notamment dans le domaine culturel en général et celui musical en particulier (directeur du centre culturel du Collège, Père Denis est également membre de l’Orchestre du Collège), puis elle a présenté le Père Miled Tarabay ainsi que sa Chorale La Voix d’Antan ; enfin, elle a salué les efforts continus de M. Haytham Azzi, directeur de l’Orchestre et de la Chorale du Collège, cet “homme qui n’a d’autres limites que celles de l’horizon” : c’est ainsi que nos chorale et orchestre jamhouriens, forts du succès remporté en plusieurs points du globe, iront cet été à Vérone pour donner d’autres concerts…  

 

Un mot à présent sur le programme du concert, articulé en trois temps : nous avons d'abord eu droit à un florilège de chants traditionnels de la liturgie maronite, interprétés par La Voix d'Antan dont les incontournables :  ﻋﻠﻴﻙ ﺍﻠﺴﻼﻡ، ﺍﻠﻴﻙ ﺍﻠﻭﺭد ﻴﺍ ﻤﺭﻴﻡ، ﻤجد ﻤﺭﻴﻡ ﻴﺘﻌﻅﻡ، ﺍﻨﺕ ﺍﻠﺸﻓﻴﻊ...

Nous avons ensuite vibré au rythme des chants interprétés par la Chorale de Jamhour et, en solo, par notre talentueuse mezzo-soprano Corine Haddad Azzi donnant ainsi un petit supplément d’âme aux Mille Cherubini in Choro, Ave Maria Noël d’Autriche, Carol of the bells et à l’émouvant Mary did you know ; tout aussi envoûtante était la musique du divin Heilig Heilig de Franz Peter Schubert et du mythique Game of Thrones de Ramin Djawadi ; tous les morceaux (chantés ou pas) ont été brillamment joués par l'Orchestre du Collège.

Tableau final, les deux chorales ont uni leurs voix pour interpréter les quatre chants suivants, tous mis en musique par le Père Tarabay :ﺸﻠﻡ ﻠﺦ ﻤﺭﻴﻡ، ﻴﺍ ﻤﻥ ﺃﻋﻁﻴﺕ ﺍﻠﺒﺸﺭﻯ، ﻘﺎﺩﻴﺵ، ﺒﻠﻴﻠﻲ ﺒﺭﺩﺍﻨﻲ ﺒﻌﺘﻡ ﻜﻭﺍﻨﻴﻥ  . Et, pour clôturer de façon festive la célébration musicale, les interprètes ont revêtu simultanément le bonnet rouge du père Noël avant d'entonner avec maestria les indétrônables Jingle Bells et We Wish you a Merry Christmas !  

Un tonnerre d’applaudissements a salué la magnifique prestation des orchestre et chorales, lesquels nous ont permis de vivre, pendant un peu plus d’une heure, des moments uniques évoquant l’univers magique de l’enfance (avec Jingle Bells et We Wish you a Merry Christmas) mais aussi des moments où chacun a pu tourner son regard vers les profondeurs de son être pour se rapprocher, dans le silence de sa crypte intérieure, de l’Enfant-Jésus, ce Dieu qui, comme le dit si bien Maurice Zundel, “est en nous comme une source qui jaillit en vie éternelle (…), comme un secret d’amour”… Si les cœurs, ce soir-là, ont pu à un certain moment tressaillir d’allégresse, n’était-ce pas justement parce qu’ils ont pu (ne fût-ce qu’un instant fugitif et insaisissable) contempler le Mystère de l’Incarnation en découvrant au fond d’eux-mêmes l’Amour infini du Rédempteur pour toute sa création et en même temps, de façon particulière et personnelle, pour chacun de nous ?  

 

            Enfin, invités par invités par P. Charbel Batour et P. Denis Meyer, les membres de la Chorale La Voix d’Antan, accompagnés par les interprètes de l’Orchestre et de la Chorale de Jamhour, se sont tous retrouvés au Grand Salon du Collège pour échanger leurs vœux autour d’un verre et clôturer chaleureusement cet événement mémorable.

Ginette Salha