Message et messe de rentrée 2020

Printer-friendly versionSend by emailPDF version

Lundi 14 septembre 2020, en ce jour de la Croix glorieuse, l’église du Collège rassemblait, pour la première fois depuis plusieurs mois de confinement, les membres des corps professoral et administratif, venus nombreux à ce rendez-vous annuel qu’est le message de l’année suivi de la messe de rentrée.

Pour cette rentrée exceptionnelle, dans des circonstances exceptionnelles d’insécurité économique, politique, sanitaire et sécuritaire, le Père Recteur a appelé les éducateurs à mener leur mission dans un esprit de résistance et de résilience. À accomplir leur tâche dans la perspective de l’espoir, de l’amour et de l’action : « le Collège s’inscrit dans une perspective d’action ». Il a aussi rappelé que Jamhour n’a pas d’identité politique et restera une institution jésuite au-delà des clivages politiques. Par ailleurs, il a exhorté les enseignants à prendre exemple sur l’expérience de l’enseignement en ligne de l’année dernière, en cultivant le désir d‘innover dans leurs pratiques pédagogiques. Le Recteur nous a également invités à nous montrer plus critiques que jamais face aux rumeurs, et à retrouver les ressources de notre foi, notamment en nous éloignant du discours de la haine. Il a enfin incité les enseignants à s’engager à transmettre l’espoir à leurs élèves.

Dans un deuxième temps, le Recteur a abordé les modalités d’enseignement du premier trimestre. La pandémie étant en progression exponentielle, la formule de rentrée effective est toujours en discussion. L’année dernière, l’expérience de l’enseignement à distance a été concluante dans le Secondaire et le Complémentaire, mais bien moins réussie dans le Primaire. Toutefois, les enseignants devront se tenir prêts aux deux scénarios possibles (semi-présentiel ou distanciel), compte tenu de la situation sanitaire.

Par ailleurs, P. Batour a demandé aux enseignants de consacrer un temps de partage et de discussion avec les élèves, notamment suite au drame du 4 août, nombreux étant ceux qui ont été touchés directement ou indirectement par l’explosion du Port de Beyrouth.

Dans un troisième temps, le Recteur a souligné que les premiers jours de travail à distance (du 15 au 28 septembre 2020) seront dédiés aux révisions et aux consolidations des acquis, tout en envisageant des tests diagnostiques dans les classes du Secondaire, en vue de préparer les élèves à une « rentrée presque ordinaire ».

La messe qui a suivi le message de l’année a été célébrée à l’intention des personnes souffrantes, des blessés et des victimes de l’explosion du Port, plus particulièrement les 6 membres de la famille de Jamhour qui ont perdu la vie ce jour-là.

Suite à la lecture de l’Évangile (Jn 3, 13-17), dans son homélie, le Recteur a établi un parallèle avec la tragédie du 4 août, que nous essayons de « comprendre ». Après avoir retracé l’historique de la Croix glorieuse, devenue symbole de victoire et de paix, P. Batour nous a invités à vaincre la haine, à l’image de Jésus, et à redonner espoir aux jeunes.

Et de conclure que le monde appartiendra à celui qui lui donnera le plus d’espoir.

N.Y. - BCP