Une messe commune à 4500 km de distance MEJ Liban

Printer-friendly versionSend by emailPDF version

Gros plan sur un des temps forts du week-end des 28 au 31 octobre 2006 à Banneux (Belgique).

Une célébration en vidéoconférence avec le Liban. Deux communautés de chrétiens se rejoignent grâce à la technique. (Visitez le site du MEJ France : http://assises.mej.fr).


Le Mouvement Eucharistique des Jeunes du Liban sera le partenaire privilégié des Assises, dimanche matin. La messe sera en effet célébrée simultanément dans les deux communautés à Beyrouth et à Banneux. Pour Stéphanie Jabre (responsable nationale au Liban) : «La célébration du 29 octobre s’inscrit chez nous [au Liban] dans le cadre d’un rassemblement national ES-EA (les aînés du M.E.J.). Le thème de la journée sera : Détruisons les murs… Construisons des ponts…  Les ponts symbolisant ces liens créés avec les autres jeunes rencontrés mais représentant aussi l’ouverture qui va se vivre avec le MEJ-France. La messe et  la journée auront lieu à l’Université Saint-Joseph (USJ) faculté des lettres et de sciences humaines à Beyrouth.»

Le Mouvement a une longue existence au Liban : comme en France, il a commencé en 1927 sous le nom de la Croisade Eucharistique. Aujourd’hui, il rassemble près de 1000 jeunes (dont 400 entre 7 et 11 ans). Le M.E.J. Liban s’est développé sur un réseau de centres régionaux qui met en place des équipes de jeunes articulées autour des écoles.

La sécurité des jeunes. Une question préoccupe beaucoup d’Européens depuis les affrontements entre Israël et le Hezbollah : comment les jeunes et les responsables libanais ont-ils vécu les hostilités de cet été ? Officiellement, Stéphanie Jabre répond : «La seule difficulté était le fait que la rentrée des écoles a été légèrement retardée à cause de la guerre, et par conséquent la rentrée MEJ aussi puisque nos centres se trouvent en majorité dans les écoles. » Mais, il semble évident que les camps d’été qui sont l’une des forces du MEJ et un temps fort pour les enfants, ont dû être annulés pour des raisons de sécurité.

Un message d’espoir

A quelques jours de cette célébration, avant donc d’avoir le son et l’image du 29 octobre, demandons aux Libanais leur message pour l’Europe : «Les jeunes méjistes libanais sont très heureux de vivre cet événement. Ils transmettent à tous, Français et Belges, un message d’espoir et d’union, parce que c’est ce qui a fait leur force cet été, c’est ce qui leur a donné le courage de ne pas abandonner, et de recommencer malgré toute la souffrance et l’inhumanité qu’ils ont vécu pendant ces 34 jours de guerre…»

Assises du MEJ à Banneux (Belgique)
Du 28 au 31 octobre 2006
Messe simultanée avec le Liban dimanche 29 octobre à 11h15