Fête du Drapeau et de l’Indépendance (20 et 21 novembre 2017)

Printer-friendly versionSend by email
Rubriques: 

C’est pareil tous les ans, mais tellement différent !
Chaque pays a sur son calendrier un jour de fête nationale, mais notre 22 novembre semble, chaque année, porteur d’un message déterminant.

L’on a beau critiquer la dépendance de notre pays vis-à-vis de la politique internationale, les défaillances de la politique locale, le peu d’actions des organismes étatiques, etc., il n'en demeure pas moins dans notre inconscient collectif une fierté qui se réveille au dernier tiers du mois de novembre…

Une fierté que nous avons tout intérêt à faire durer les onze autres mois de l’année, une fierté qui doit se traduire en actions, en attitudes, pour devenir productive et digne d’espérance.

Au Grand Collège, la cérémonie du drapeau et de l’indépendance a été vécue en plusieurs temps qui méritent que l'on s'y arrête :

Le cross de l’indépendance, couru par tous les élèves de la Te à la 7e, le lundi 20 novembre. Il vise à enseigner aux jeunes l’importance de se donner, de suer, de se battre pour le Liban. Le sport porte bien les valeurs de l’effort, du dépassement et de la camaraderie…

La cérémonie du drapeau au GC a été présentée aux élèves par Mme Violette Ghorra, qui a particulièrement salué la présence, dans l’assistance, de cadres de l’Armée Libanaise.

Des élèves de Te ont ensuite défilé au rythme de la fanfare des troubadours et des chants choristes du Collège. Un lever solennel du drapeau a été suivi d’une minute de silence en mémoire de tous les militaires tombés pour la patrie.  

Les allocutions se sont ensuite succédé à la tribune :

  • Mira Halabi (Promo 2018) a parlé au nom des élèves de Te en marquant cette cérémonie d’une empreinte énergique et déterminée. Elle a invité ses camarades à aller au-devant des difficultés que connaît notre pays pour devenir des bâtisseurs d’avenir. (lire intégralité du mot).
  • Un mot en binôme (Thérésia Wehbe 3e1, Houssein el Daou 3e2) a été adressé par les 3e à l’ensemble des jeunes Libanais, invitant encore une fois la jeunesse à façonner le pays et ne plus subir les manipulations politiciennes. (lire intégralité du mot).
  • Représentant les éducateurs, Mme Lelette el Chaer a comparé la situation du Liban aujourd’hui à celle des années précédentes et relevé que chaque année apporte un problème supplémentaire à l’équation déjà difficile du pays. Mais les difficultés ne doivent à aucun moment séparer les communautés ou les partis, nous devons au contraire faire preuve de discernement et mettre à profit ce que le Collège nous offre comme valeurs pour en faire des valeurs universelles. (lire intégralité du mot).
  • Le recteur du Collège, R. P. Charbel Batour, a pour sa part orienté son intervention autour de trois axes :
  1. L’indépendance telle que nous la vivons aujourd’hui n’est peut-être pas celle dont nous rêvons, à nous de la réaliser.
  2. Malgré les diverses raisons qui nous font sentir si peu l’indépendance de notre pays, il y a des points positifs : le Liban est libéré du terrorisme dans toutes ses régions. Les deux dernières semaines, alors que beaucoup prédisaient des catastrophes, les Libanais ont su rester unis et n’ont pas succombé au suivisme ou à la manipulation. 
  3. Les mots se répètent souvent à l’occasion de l’indépendance, mais si nous aimons profondément le Liban, nous devons nous instruire et progresser, ensuite faire profiter notre pays de ce que nous sommes devenus. (lire intégralité du mot).

 

Pour clore la cérémonie, un groupe de gymnastes de Te a réalisé quelques figures acrobatiques pour hisser le drapeau du Liban au plus haut… Les élèves de 6e ont interprété بقولوا زغير بلدي, et enfin quelques descentes en rappel ont achevé de ravir l’assistance avant que la Promo 2018 ne dévoile son slogan   بلبنان شوف حالك. (Vidéo بلبنان شوف حالك sur canal du CNDJ) (Vidéo à l'occasion de l'Indépendance 2017 réalisée par Sam batour (promo2018)).

NC

Les allocutions :