L'Orient-Le Jour : Ma pâte, avant qu’elle ne soit modelée par les griffes du temps...

La Dernière > Gilles Khoury > 31/12/2018

Photo-roman
Récit des émotions fortes que je ne soupçonnais pas, lors des retrouvailles des dix ans de ma promotion d’école...

On s’était dit rendez-vous dans dix ans : c’est le titre, attendrissant quoi qu’on ne peut plus galvaudé, que les délégués de ma promotion d’école ont choisi pour annoncer nos retrouvailles, dix ans plus tard, qui avaient lieu jeudi dernier au collège. Ce soir-là, je passe prendre K., ma première meilleure amie qui l’est restée bien que l’Atlantique ait décidé de nous éloigner géographiquement. Il pleut des trombes, on hésite un peu. « Nous sommes devenus étrangers les uns pour les autres, qu’est-ce qu’on va trouver à se dire ? » pense-t-on. De bonne volonté, je lui dis que ce serait un bonne occasion de revoir tous ces visages qui ont tout de même tramé quinze ans de nos vies, boire un coup, tenter de remuer quelque nostalgie adolescente et puis prendre des nouvelles, rien que par curiosité, des uns et des autres, perdus de vue.

Continuez au lien suivant : https://www.lorientlejour.com/article/1150572/ma-pate-avant-quelle-ne-so...