À l’attention de Monsieur le Rédacteur en chef du journal l’Orient-Le Jour

Printer-friendly versionSend by email
Rubriques: 

Le Père Recteur
JR/3787/17

Jamhour, le 10 février 2017

À l’attention de Monsieur le Rédacteur en chef
du journal l’Orient-Le Jour

     Monsieur,

     En référence à la loi numéro 104 du 30/06/1977, et surtout conformément à l’article numéro 6, permettez-moi d’attirer votre attention sur une suite d’informations erronées et nocives qui sont apparues le 9 février 2017 dans le texte - non signé - et publié sous le titre : « Que se passe-t-il à Jamhour ? » en page 4 de L’Orient-Le Jour.

     Combien grand est mon étonnement de voir une affaire interne à un établissement scolaire exposée au public de votre journal, sans que vous ayez pris la peine de vous renseigner auprès de la Direction du Collège sur ce qui se passe réellement au sein de l’école. De même je me demande ce qui peut pousser un journal aussi respectable que le vôtre à se prononcer sur des évènements imprécis et sans intérêt pour le grand public de votre journal. Pourquoi vous interroger sur ce qui se passe à Jamhour et non dans les quelques centaines d’établissements privés au Liban ? J’attire votre attention qu’un tel débat a tout à fait sa place au sein de la communauté concernée et que la Direction de l’école, par souci de discrétion à l’égard de ses élèves, préfère que ce débat se limite à la communauté du Collège.

     Aussi je vous demande de publier à la même place et au même endroit de l’article erroné, ce que je viens d’avancer et vous prie de ne plus publier des articles relatant des évènements du Collège Notre-Dame de Jamhour avant d’en vérifier le contenu auprès de la Direction de l’établissement.

     Veuillez agréer, Monsieur le Rédacteur en chef, l’expression de mes salutations distinguées.

Charbel Batour, S.J.
Recteur