Lancement des animations au Petit Collège

Printer-friendly versionSend by emailPDF version

En arrivant au Petit Collège, ce vendredi 4 octobre 2013, on ne pouvait pas rater un décor étonnant aux allures d'un immense parc de jeux. Les installations posées sur la cour des 8e, dans un agencement particulier, rappelaient étrangement les décors féeriques de Disney.

En attendant la cloche fatidique et le joyeux chahut des élèves, les organisateurs étaient sur pied d'œuvre dans des costumes fantastiques parfaitement coupés.

Heureux les artisans de paix.

Tel est le thème de cette année scolaire et aussi celui de la semaine d'animation.

Mais comment peut-on adapter une Béatitude sur un terrain de jeux ?
C'est là que l'imagination de Gisèle Hreiz fait des merveilles ! Eh oui, l'intrépide responsable de l'animation a mis le paquet, travaillant avec toute une équipe dans le but d'éduquer à la paix.

La cour des 8e fut ainsi prise d'assaut, aux stands de jeux, les élèves attendaient leur tour avec résignation afin d'avoir le plus grand nombre de colombes de la paix.

 

- Au stand Distinguer, l'habileté et la patience des joueurs portent leurs fruits : à l'aide de fins bâtons, les joueurs devaient repêcher des ballons dans un bac à balles.

- Les filles étaient nombreuses à vouloir confectionner les bracelets de la paix au stand S'engager.

- De nombreux élèves avaient retenu la consigne et rapporté un fruit qu'ils ont partagé en préparant une grande salade de fruits.

- Le stand Protéger proposait des épreuves en 3 questions portant sur l'environnement et l'écologie.

- Pour se familiariser avec l'esprit d'entraide, le stand Aider représentait un chemin duquel des animaux s'étaient égarés. Chaque élève avait pour tâche de ramener un animal à la ferme.

- Pour se dépasser, les élèves devaient se faufiler entre les cordages et allier leur intelligence à la malléabilité de leur corps.

- Pardonner : pas facile d'aller retrouver celui ou celle avec qui on s'est bagarré la veille  et refaire ensemble un geste d'amitié.

- Pour servir, il a fallu aux élèves apprendre à travailler en équipe, car on ne peut pas bâtir seul. Les joueurs devaient déplacer des briques pour construire ensemble un édifice.

- Pour apprendre à discerner, des proverbes et adages libanais devaient être recomposés afin d'apprendre à juger ses propres actes.

- Le respect du code de la route visait à apprendre aux élèves les fondements de la vie civique dans le respect de la loi et le respect des autres.

 

Voilà, chers parents, à quoi peuvent ressembler les récréations de vos enfants. Chers élèves du Petit Collège, à vous maintenant de profiter des animations sur la cour pour vous divertir bien sûr, mais aussi pour tisser de véritables liens d'amitié, dans le respect des autres et de vous-mêmes.

N.C.