Mon MEJ à moi

Printer-friendly versionSend by emailPDF version

Témoigner des beaux moments vécus c'est les revivre avec plus de joie encore ! C'est avec grand enthousiasme que je témoigne aujourd'hui de mon parcours au MEJ, parcours qui n'a gravé en moi que des souvenirs inoubliables, jouant un rôle primordial dans la construction de ma personnalité.

Il est vrai que l'Eucharistie demeure au cœur du MEJ (d'ailleurs elle devrait être le pilier de notre vie entière), mais le MEJ offre aussi d'autres activités qui font de lui un Mouvement de Jeunes par excellence.

 

Tout en m'aidant à vivre l'Eucharistie, ce mouvement m'a permis de vivre de magnifiques aventures que je revis à chaque fois que j'en regarde les photos. Camper sous tente, apprivoiser la nature, cuisiner, jouer au Survivor ou même voyager en Égypte vous paraîtraient peut-être des activités banales, mais pensez à l'effet qu'elles pourraient avoir lorsque vous les pratiquez avec vos amis, je dirais plutôt avec vos frères et sœurs. À force de se rencontrer, de discuter, de jouer, de passer jours et nuits ensemble, nous sommes devenus plus qu'amis. Nous sommes désormais une famille !

Par les réflexions collectives et les sujets de discussion partagés dans les branches TA, ES et EA, le MEJ m'a permis de mieux me connaître pour tisser de meilleures relations avec mes amis, ma famille, la société et même avec Dieu. C'est ainsi que j'associe personnellement le MEJ à un chemin à plusieurs carrefours au niveau desquels une prise de décision est nécessaire. Mais, je ne marchais pas seule sur ce chemin : mes pas étaient guidés par des accompagnateurs qui, en m'aidant à relire ma vie, m'ont permis d'effectuer les meilleurs choix pour un meilleur engagement dans l'équipe, dans la société et dans l'Église.

De la formation à la responsabilité, je ressens le besoin de remercier ce mouvement qui m'a tant offert, en essayant de transmettre aux jeunes méjistes la formation que j'ai reçue mais surtout la joie et la belle expérience vécues.

Aujourd'hui, même si mes autres occupations m'empêchent de poursuivre mon engagement au MEJ, je serai toujours méjiste, quel que soit le nouveau chemin que je parcours, méjiste par mon enthousiasme, ma joie de vivre et ma volonté d'aller toujours à la recherche du meilleur ! En deux mots, le MEJ a été un « tremplin pour ma vie » ! Pourquoi ne pas en faire un tremplin pour la vôtre ?

Rosie Bejjani
Ancienne responsable