Une cérémonie de départ empreinte de majesté (20/06/2018)

Ponctuel comme le sont généralement les hommes d’État, le Président de la République, le Général Michel Aoun, a donné le départ à la cérémonie de la Promo 2018.
Plus de deux mille personnes sur les gradins de la salle Omnisports entouraient les jeunes au seuil de ce grand envol.
L’émotion était palpable autant chez les parents que dans les yeux brillants des Jamhouriens, nombre d’entre eux agitaient désespérément les bras dans l’espoir d’être vus par leurs enfants.

Après l’hymne national, c’est Mme Marie-Madeleine Chebli, préfet de Terminale qui a souhaité la bienvenue au Président de la République et à la Première Dame ainsi qu’à tous les parents.
Le P. Denis Meyer, Vice-recteur et préfet spirituel, a placé le départ de la Promo dans son cadre spirituel en débutant par un cantique bien connu des Jamhouriens, « Nous Te Saluons », chant liturgique à Marie Notre Dame et d’autres chants interprétés par la chorale et l’orchestre du Collège. A suivi la lecture d’un psaume puis d’un passage de l’Évangile de Saint-Luc donnant toute sa profondeur à cette célébration. Le P. Meyer a enfin souhaité aux jeunes de s’intéresser à toute chose en profondeur : aller au fond des choses dans ce que nous avons appris donne des fruits pour que nous devenions des signes de l’amour de Dieu pour l’humanité.

 

Mot du préfet de Terminale
Mme Marie-Madeleine Chebli a repris la parole pour s’adresser aux invités et à la Promo 2018. Elle a souligné l’impact de cet événement sur notre vie collective […] au-delà de la joie que nous ressentons tous, cet événement nous rappelle la raison d’être de notre Collège, un Collège Jésuite à vocation humaniste, dans un Liban qui a tant besoin de nouvelles élites.

Général Michel Aoun, en votre qualité de président de la République, votre présence nous honore et donne à notre cérémonie un cachet historique. Par ailleurs, en votre qualité de grand-père, vous confirmez votre grand attachement à la famille : votre petite famille, d’une part, et la famille au sens large du terme, d’autre part. Vous êtes le « père de la nation » et nous sommes tous ici vos enfants.

 

Allocution du recteur, R.P. Charbel Batour, S.J.
Le recteur du Collège, P. Charbel Batour, à son tour a souligné le caractère historique de la présence du Président Aoun, entre le Collège et la présidence de la République, il y a un lien très fort ! a-t-il remarqué, avant d’énumérer les présidents et les circonstances de leurs visites à Jamhour.

Le P. Charbel Batour a poursuivi son allocution en relevant que l’unique richesse du Liban réside en ses fils et ses filles, l’éducation demeure ainsi un bien inestimable à leur transmettre. C’est dans ce cadre aussi qu’il souhaite la bienvenue à M. Joseph Aoun (Promo 1970), Président de la Northeastern University de Boston. Revenant au Collège plus de 40 ans après l’avoir quitté.

 

Mot des élèves
Andréa Zmokhol, au nom de ses camarades de promo, s’est lancée dans une réflexion commençant par un songe… J’ai rêvé cette nuit…

Revenez, lance-t-elle, pour qu’ensemble nous levions haut le nom de notre Liban, ce Liban que nous rêvons tous d’avoir : un Liban uni, solidaire, détruisant les murs de l’intolérance et des différences.

 

Allocution de M. Joseph Aoun, Président de la Northeastern University – Boston et parrain de la Promo 2018
Au tour de l’invité d’honneur de prendre la parole, et c’est un président d’université tout à fait déconcertant de simplicité qui s’est adressé à la promo 2018 non sans un brin d’humour.

Il a débuté son intervention en évoquant son histoire personnelle et a poursuivi en révélant qu’après ses études à l’USJ, il a travaillé avec les Pères Allart et Kolvenbach, souhaitant hardiment devenir linguiste au grand dam de ses parents, et a souligné l’importance de la passion dans tout ce que l’on entreprend.

Mais aujourd’hui « votre monde est différent du mien », a t-il poursuivi, vous commencez votre vie dans un monde impacté par l’intelligence artificielle et la robotique. Dans un pays industrialisé, 50% des professions que nous connaissons aujourd’hui sont vouées à disparaître dans 20 ans. Ce rapport va jusqu’à 70 % des métiers dans les pays en développement. La question à poser est la suivante : Est-ce que l’éducation que j’ai reçue va m’aider ?

La réponse est dans les choix que nous avons à faire, il faut opter pour les connaissances informatiques, les connaissances de ce que l’informatique produit ou peut produire, et enfin cultiver tous les attributs humains dont les hommes sont dotés et que les machines ne peuvent en aucun cas avoir. C’est le seul moyen de gagner contre la machine.

Ces caractéristiques humaines que nous devons développer sont notre capacité à travailler avec les autres, à accepter la diversité, être global et se vouer à l’altérité.

Ces dimensions ne sont pas enseignées dans les universités, elles sont acquises par notre empathie envers les autres et par notre capacité à créer.

Vous êtes jeunes aujourd’hui, vous pouvez prendre des risques, le risque d’entreprendre, de tester, de créer, de contester ce qui est établi et de choisir.

Intégrez les valeurs humanistes dans votre parcours.

Intégrez la dimension technologique.

Combinez les deux et prenez des risques.

 

Après cette brillante intervention, la cérémonie s’est poursuivie avec la proclamation des prix, la distribution des diplômes puis la remise d’une plaque en reconnaissance au Président Aoun.

Pour clôturer la cérémonie, la chorale a interprété deux chants patriotiques et les danseurs de la promo ont transformé la salle en magnifique piste de danse.

Bon vent à la Promo 2018.

NC - BCP

  • La cérémonie en vidéo sur Facebook

 

La presse :