Le Père Recteur

Entretien avec le R.P. Charbel Batour, S.J. - Journal télévisé de la LBCI (31.08.2021)

 

Le Collège Notre-Dame de Jamhour relève le défi des pénuries de courant et de carburant pour assurer à ses élèves une rentrée scolaire dans les meilleurs conditions possibles : entretien avec le R.P. Charbel Batour, S.J. diffusé au cours du journal télévisé du 31.08.2021 sur la LBCI.

Entrevue avec le R.P. Charbel Batour, S.J., un an après l’explosion apocalyptique du 4 août 2020

Lettre du Père Recteur à l’attention des parents d’élèves du CNDJ et du CSG

Le Père Recteur
JR/ 4097/21

Jamhour, le 29 juin 2021

À l’attention des parents d’élèves du CNDJ et du CSG

Chers Parents,
Suite à une série de réunions et de consultations avec les Comités des parents et d’autres instances financières et vu la gravité de la situation économique et monétaire du pays, la direction du Collège a pris la décision d’augmenter de 30% les salaires de ses enseignants et du personnel de l’administration et de l’intendance. Cette augmentation sera accordée à partir de l’année prochaine sous forme d’avance sur cherté de vie.

Comme vous le savez, les salaires, qui sont restés au taux de 1500 LL / 1 USD, sont devenus dérisoires dans le contexte actuel. Un réajustement salarial s’impose à nous tous si nous avons à cœur l’avenir de l’éducation de nos enfants. Un enseignant qui n’arrive pas à subvenir aux besoins minimaux de sa famille, comment pourrait-il assurer un service de qualité à nos élèves ? Un des dangers de la crise actuelle, c’est de perdre la qualité de l’éducation qu’assurent encore nos institutions ou de compromettre carrément l’éducation. Comme je vous l’ai écrit en décembre 2017, suite à l’adoption par le parlement libanais de la loi 46 :

« La crise actuelle [due à l’augmentation mal étudiée des salaires] met en danger toutes les écoles comme Jamhour, en particulier les écoles catholiques dont la mission est avant tout l’éducation offerte à tous. D’après les études menées par un ensemble d’experts scolaires, 150 des 317 écoles catholiques seraient menacées de fermeture. Il s’agit de petites écoles de moins de 400 élèves et qui se trouvent dans les zones périphériques du pays. Même les grandes écoles comme Jamhour ne sont pas à l’abri de ce danger. Dans le meilleur des cas, elles risquent de devenir des écoles réservées à une classe sociale privilégiée… alors que nous avons toujours voulu que Jamhour soit une école où les élèves de toute couche sociale se rencontrent, vivent ensemble, et forment une véritable communauté. C’est le même esprit qui anime nos 2320 écoles jésuites de par le monde. [Avec l’adoption de la loi 46], Jamhour, comme toutes les écoles catholiques du pays, risque d’être réservé à une minorité d’élèves, aux « happy few » ! »

Aujourd’hui, malheureusement, nous y sommes… Si un soutien substantiel n’est pas apporté aux institutions éducatives, peu d’écoles à partir de 2021-2022 vont pouvoir encaisser le choc de l’effondrement économique actuel.

Père Charbel Batour, S.J. au cours du journal télévisé de Télé Liban (29.05.2021)

Entrevue avec le R.P. Charbel Batour, S.J. au cours du journal télévisé de Télé Liban du 29 mai 2021 au sujet des examens de fin d'année et des défis majeurs auxquels font face les élèves.

P. Charbel Batour interrogé par l'OLJ

L'Orient-Le Jour : Le retour sur les bancs de l’école salué par certains, décrié par d’autres

Société - Éducation
OLJ / Par Anne-Marie El-HAGE, le 17 avril 2021

« Je panique à l’idée d’envoyer mon fils à l’école. Il pourrait rapporter le virus, nous contaminer et contaminer ses grands-parents. » Au lendemain de la décision du ministre sortant de l’Éducation, Tarek Majzoub, de reprendre l’enseignement hybride (en présentiel et à distance) et de rouvrir les écoles sur trois étapes dès le 21 avril...

Lire la suite : https://www.lorientlejour.com/article/1258955/le-retour-sur-les-bancs-de-lecole-salue-par-certains-decrie-par-dautres.html

Père Charbel Batour, S.J. invité du programme "Beirut al yawm" (Télé Liban)

Le R.P. Charbel Batour, S.J., invité de l’émission Loubnan al Yawm du 23 mars 2021 sur Télé-Liban, a développé les divers aspects de la crise du secteur éducatif au Liban et des sujets d’actualité.

Lettre du Père Recteur et facture du 2e trimestre

Chers Parents,

Le Collège Notre-Dame de Jamhour vous a fait parvenir par l’application mobile NDJ et par mail, une lettre du Père Recteur et la facture du deuxième trimestre 2020-2021.

Nous vous rappelons que cette deuxième facture comprend :

  • 30% de la scolarité ;
  • un acompte à valoir sur le montant des fournitures (comprenant l’assurance et d’autres rubriques) ;
  • un acompte éventuel sur les frais de transport.

 

Elle devra être réglée avant le 2 avril 2021 auprès de l’une des banques suivantes, ou à la caisse du Collège (du lundi au vendredi de 8h à 13h).

Rencontre virtuelle des parents avec le recteur, P. Charbel Batour, S.J. (28.11.2020)

À l’initiative du Comité des parents, le P. Charbel Batour a consacré une heure, en retransmission directe sur Facebook, pour répondre aux interrogations des parents et apporter son éclairage quant aux questions d’actualité scolaire. D’entrée de jeu, ses maîtres-mots sont le pragmatisme dans la gestion de la Covid-19 et un engagement à l’espérance pour le Liban de demain.

 

Les conditions d’ouverture du Collège en temps de pandémie 

Le P. Charbel Batour a exposé, avec le plus grand réalisme, les conditions d’ouverture du secteur scolaire au Liban. Il a ainsi précisé que l’année en cours n’est ni ordinaire ni banale, et que la communauté du Collège a tenté de trouver les meilleures pistes en tenant compte des facteurs extérieurs et des déterminismes sanitaires ou économiques. Il a de même rappelé les facteurs que l’on ne peut ignorer tels les taux encore très élevés de contaminations et les pronostics selon lesquels ces chiffres ne sont pas près de baisser prochainement.

Malgré cela, il faut continuer d’avancer, en mettant toutes les chances de notre côté et en appliquant tout ce qui est possible en termes de mesures sanitaires.

L’enseignement en hybride est un modèle que nous avons amélioré dernièrement, poursuit-il. Est-il idéal ? Certes non, mais nous avons à relever ce challenge, sans quoi nous serions obligés d’enseigner juste la moitié des programmes. Ce mode hybride permet à l’élève de garder le rythme, de continuer sa progression.

Si nous devions faire des choix au niveau des programmes, nous choisirions certes la qualité, peut-être dans les petites classes certains allègements peuvent-ils se montrer nécessaires.

Dans les classes du cycle secondaire, nos élèves ont des échéances au niveau international, et nous ferons tout pour qu’ils y soient préparés.

Toutes ces décisions qui impactent notre travail sont prises de façon collégiale, entre la direction, les parents et les éducateurs, cette pandémie nous ayant appris à ne pas prendre de décisions hâtives et à se montrer disposé à faire évoluer les solutions.

 

Les enjeux de l'éducation au Liban, entre COVID-19 et Crise économique (16.10.2020)

Extraits des intervention du R.P. Charbel BATOUR, S.J.
invité de l'émission 7a2ak bi 2idak du 16.10.2020

 

Promo 2020 : Message du Recteur, P. Charbel Batour, S.J.

Jamhour, le 13 juillet 2020

Chers parents, chers collègues, chers élèves de la promo 2020,

Pages