Un évènement grandiose épousant à merveille les aspirations de nos jeunes étudiants

Printer-friendly versionSend by emailPDF version

C'est le festival du film mobile organisé par l'Institut Français à Zahlé.

Une fois le projet lancé, les apprenants en S1 et 1BT de l'École Secondaire Notre-Dame de la Consolata à Tanaïl sont tentés par cette nouvelle expérience.

Munis de leurs téléphones mobiles (exceptionnellement permis pour cette activité), ils se lancent  à l'aventure. Les idées fusent et les talents enfouis éclatent au grand jour. Les participants renoncent  même à leur récréation, entièrement mobilisés par le concours, donnant ainsi libre cours à leur imagination  créatrice.

Les films sélectionnés passent  au fur et à mesure sur You tube.

Au fil des jours, les cœurs  se serrent d'angoisse : « Serons-nous finalistes ? »

Le jour J  arrive enfin avec son cortège d'attente, d'angoisse et de doute.

L'inquiétude atteint son paroxysme devant un jury composé d'un représentant de l'Académie Libanaise des Beaux Arts-ALBA, de metteurs en scène libanais renommés, de nombreux journalistes, sans oublier les conseillers pédagogiques de l'Institut Français.

Les lauréats des films classiques déferlent devant les spectateurs empochant de petits lots.

Dès que la représentante de MINOSA  proclame, dans la catégorie  « film vert », le nom d'Anthony Abou Sleiman, Premier dans la Békaa, les applaudissements crépitent et la crainte se dissipe par miracle.

Quoiqu'il vante la beauté malheureusement saccagée par la main destructrice de l'homme, le film projeté nourrit l'espoir d'un monde meilleur en ce sens qu'il présente la solution qui réside  dans la clairvoyance des jeunes.

Un prix de 500$ est attribué au gagnant.

Un metteur en scène nous est né ! Bravo Anthony !

Viviane Samaha
Enseignante de français
Notre-Dame de la Consolata à Tanaïl