Revue de presse

Revue de presse

Le Figaro : Sur les hauteurs de Beyrouth, le Collège Notre-Dame de Jamhour forme les jeunes Libanais à l’excellence (18.09.2020)

REPORTAGE - Depuis des décennies, l’institution jésuite enseigne à ses élèves l’excellence et le dépassement de soi. Malgré le drame du 4 août, malgré la crise économique, sanitaire et politique, ces élèves, appelés à bâtir le Liban de demain, font leur rentrée.

Par Guyonne de Montjou > 18 septembre 2020
 
Aller à l’école. De bon matin, se lever, monter dans un autocar bleu alors que Beyrouth est toujours endormie, dire «au revoir» à sa mère, qui a chaussé des savates dépareillées et vous embrasse sur le trottoir. Sentir sa main glisser trois sandwichs dans son cartable et l’entendre murmurer «à ce soir» en espérant que cette promesse se réalise, saluer le chauffeur qui vous appelle par votre prénom, retrouver ses camarades aux arrêts dans les rues alentour. Et puis entendre le vieux minibus déglingué monter enfin la colline de Yarzé jusqu’à l’arrivée, à Jamhour, pour la prière, puis le premier cours de 7h30. Cette scène, ils sont des centaines de milliers de petits libanais à l’avoir vécue, ...

Lebanon’s ‘Pillar’ of Catholic Education at Risk of Collapsing

World |  May. 29, 2020
Doreen Abi Raad

BEIRUT — Catholic education — long one of the pillars of Lebanese society — is in danger of collapsing due to the country’s dire economic crisis.

A public letter to the president of Lebanon, signed by the General Secretariat of Catholic Schools in Lebanon sounded the alarm, warning that 80% of the country’s Catholic schools are at risk of closing for the coming school year “because of the economic situation and the neglect of the state in the performance of its duties.”

“This forced closure will force hundreds of thousands of students” to resort to public education, “not to mention the loss of jobs by tens of thousands of teachers, employees and workers, and to the increase in unemployment and poverty in the country,” the letter stated. “This danger touches on the very essence of Lebanon's identity and mission.”

L'Orient-Le Jour : Le P. Alex Bassili s.j. est parti au terme d’une vie « pleine de services discrets »

Fady NOUN | OLJ  - 03/04/2020 - Liban

Le P. Alexandre Bassili s.j., 75 ans, est décédé le 1er avril 2020 à l’infirmerie de la résidence des pères jésuites, rue de l’Université Saint-Joseph, au lendemain d’une hospitalisation de près de trois semaines, d’abord à l’hôpital Rafic Hariri, ensuite à l’Hôtel-Dieu. Détecté positif au coronavirus, il semblait pourtant, au terme de sa longue hospitalisation, être tiré d’affaire et avoir surmonté ses symptômes viraux.

Ce n’est pas vraiment le Covid-19 qui a emporté le P. Alex, au terme de 50 ans de vie religieuse, mais les complications qui ont accompagné son hospitalisation et son affaiblissement conséquent, assure son entourage. Originaire de Zahlé, le P. Alex était en effet atteint depuis des années de la maladie de Parkinson dont les effets sur la motricité étaient compensés par un appareillage sophistiqué. On pense que c’est l’impossibilité d’entretenir cet appareillage durant son hospitalisation et l’essoufflement dû à l’usage des respirateurs qui auraient entraîné la mort, par défaillance cardiaque, d’un homme que ses amis jugeaient « droit dans ses bottes ». Son inhumation s’est faite en toute discrétion, a annoncé la Compagnie de Jésus, qui réserve à des temps meilleurs des condoléances dans les règles...

L'Orient-Le Jour : À Davos, l’extraordinaire voyage de huit lycéennes libanaises

À Davos, l’extraordinaire voyage de huit lycéennes libanaises
Campus > Élèves au Collège Notre-Dame de Jamhour, elles ont participé à la première édition du World Biodiversity Forum (WBF) à Davos afin d’exposer leur projet écologique fondé sur le biomimétisme.
Carole AWIT | OLJ - 21/03/2020

Les huit élèves de première au Collège Notre-Dame de Jamhour lors de leur participation au World Biodiversity Forum (WBF) du 23 au 28 février 2020 à Davos en Suisse. Photo DR

Chloé Samaha, Catarina Sahyoun, Maria Béchara, Angelina Farah, Amalie Zard, Sylvie Bejjani, Aya Maria Boulos et Céline el-Feghaly, élèves de première au collège Notre-Dame de Jamhour, ont pris part, du 23 au 28 février 2020, au Forum mondial dédié à la biodiversité (WBF) organisé à Davos, en Suisse, où elles ont exposé leur projet écologique de biomimétisme destiné à réduire l’impact de l’activité humaine sur l’environnement. Un projet d’imitation des processus mis en œuvre par la nature pour créer de nouveaux produits visant à réduire l’empreinte écologique de l’homme que les huit lycéennes ont développé, sous la supervision de la professeure Kimberly Samaha, PDG de Born Global Foundation, dans le cadre d’un club baptisé Beirut Biomimics qu’elles ont créé en octobre 2019.

« Ce projet que nous avons exposé à Davos comporte, en plus d’une explication de la méthodologie du biomimétisme, des solutions naturelles aux nombreux problèmes que présentent les panneaux solaires utilisés actuellement », explique Céline el-Feghaly.

Avant d’exposer leur travail au World Biodiversity Forum devant des experts et des scientifiques venus du monde entier, les jeunes filles ont passé de nombreuses heures à finaliser les recherches qu’elles ont menées au sujet des panneaux solaires. Elles ont préparé un poster scientifique à exposer et se sont entraînées à présenter leur projet. « Nous avons eu l’opportunité de vivre une expérience exceptionnelle. A postériori, nous réalisons que notre travail a retenu l’attention des spécialistes. Je suis heureuse de voir que nous avons apporté quelque chose de nouveau à la recherche, et qu’avec de la volonté et un travail acharné, tout est possible », s’enthousiasme Céline el-Feghaly...(lire la suite)

L'Orient-Le Jour : Huit jeunes élèves libanaises s’envolent pour Davos

Campus > Environnement
01.02.2020
Huit élèves libanaises de première au Collège Notre-Dame de Jamhour, Chloé Samaha, Catarina Sahyoun, Maria Béchara, Angelina Farah, Amalie Zard, Sylvie Bejjani, Aya Boulos et Céline Féghaly, participeront à la toute première édition du World Biodiversity Forum (WBF) prévue fin février à Davos pour présenter leur projet Beirut Biomimics. Les jeunes écologistes appliquent le concept de biomimétisme (imitation des processus mis en œuvre par la nature) pour créer de nouveaux produits visant à réduire l’impact de l’activité humaine sur l’environnement...(Source : https://www.lorientlejour.com/article/1204760/huit-jeunes-eleves-libanai...)

L'Orient-Le Jour : Nada Anid et Hind Hobeika à l’honneur pour la 16e édition de Jamhour Alumni US

Liban >  DIASPORA
Sylviane ZEHIL , à New York | OLJ - 19/11/2019

Tout comme la révolution libanaise a entendu la voix des femmes, la 16e édition de Jamhour Alumni US (JAUS) 2019 a honoré, pour la première fois, deux femmes ingénieures qui, par leur leadership, leurs talents et leur réalisations, ont laissé leur marque dans leur environnement professionnel. Il s’agit de Nada Anid (PhD), première femme doyenne et vice-présidente du New York Institute of Technology, College of Engineering and Computing Sciences, auteure du récent ouvrage : The Internet of Women ; Accelerating Culture of Change, et Hind Hobeika (promo 2006), nageuse passionnée de compétition, qui a créé la « Google Glass of Swim Goggles » et, en 2013, la start-up Instabeat dont elle est la PDG.

L’événement, qui a eu lieu à l’Athletic Club de New York en présence de 155 anciens et amis du Collège N-D de Jamhour, s’est déroulé dans une ambiance jeune et enthousiaste, à l’image de la révolte qui se poursuit depuis le 17 octobre au pays du Cèdre. L’assistance a regretté, cette année, l’absence de deux figures marquantes de tous ses événements : le père Dalmais, qui nous a récemment quittés, avait coutume de faire le voyage pour y assister ; et le père Charbel Batour, recteur du collège, qui n’a pu faire le déplacement jusqu’à New York du fait de sa présence nécessaire au Liban. Anis Barakat (promo 1977), délégué du recteur pour le développement institutionnel, a donné, à sa place, des nouvelles de cette institution. La levée de fonds de cette soirée doit permettre de scolariser 65 nouveaux élèves. « Sachez que les anciens de Jamhour redonnent à leurs communautés et sont fortement impliqués dans de nombreux services communautaires au Liban », a relevé Anis Barakat dans son discours...

الرئيس عون استقبل مدير مدرسة سيدة الجمهور الأب شربل باتور مع وفد من الآباء اليسوعيين

الرئيس عون استقبل مدير مدرسة سيدة الجمهور الأب شربل باتور مع وفد من الآباء اليسوعيين الذين عرضوا مع رئيس الجمهورية الواقع التربوي الراهن.
كما شكروه على مواساتهم بوفاة الأب جان دالميه الذي منحه الرئيس عون وسام الأرز الوطني من رتبة كومندور تقديرا لعطاءاته التربوية والاجتماعية.

L'Orient-Le Jour : Les écoles catholiques réitèrent leur refus des six échelons et font leur autocritique (XXVIe Colloque annuel)

Liban > Les écoles catholiques réitèrent leur refus des six échelons et font leur autocritique (XXVIe Colloque annuel)

Le recteur du Collège de Jamhour propose la création d’un fonds national chrétien pour l’éducation, et encourage certains établissements à fusionner.

Anne-Marie El-HAGE | OLJ - 04/09/2019

L'Orient-Le Jour : Jean Dalmais, l’esprit du Liban-message

Agenda > Hommage
Général Khalil HÉLOU | OLJ - 17/08/2019

Les réseaux sociaux se sont activés le jour de l’Assomption suite à la nouvelle du décès en France du père Jean Dalmais, pilier de la Compagnie de Jésus au Liban.

Mes premiers contacts avec le RP Dalmais remontent à 1978, lors de mon bref cheminement dans l’enseignement scolaire sur les bancs du Collège Notre-Dame de Jamhour (CNDJ) [1978-1982]. Le RP Pierre Madet en était alors le recteur et le RP Jean Dalmais le préfet.

C’était juste après la guerre des cent jours qui avait opposé les résistants libanais aux forces d’occupation syrienne, durant laquelle les régions de Baabda, Hadeth, Aïn el-Remmané et Achrafieh, entourant le collège, avaient subi les pires bombardements de l’histoire du Liban. Inutile de dire qu’en de telles circonstances, il fallait une volonté solide pour relever le CNDJ. Le RP Dalmais programmait l’enseignement qui n’avait pas lieu au quotidien faute d’élèves et d’enseignants, compte tenu des circonstances sécuritaires.

J’étais alors étudiant en 5e année à la faculté de pharmacie de l’Université Saint-Joseph et j’avais été sollicité par le RP Madet pour assurer l’enseignement de chimie dans les classes secondaires en remplacement de Mme Manolli. Nous étions plusieurs enseignants de Baabda à assurer l’enseignement aux élèves des classes secondaires qui seuls venaient au collège, dont Robert Courson, Assaad Hajjar, Habib Kassis, Raja Boulos, Joseph Abou Chacra, Amale Harfouche et moi-même.

C’était une vraie aventure que de passer chaque jour les points de contrôle syriens à proximité du collège. Dalmais menait la danse auprès de Pierre Madet. L’équipe du CNDJ de l’époque ne manquait pas d’hommes responsables et solides, notamment les RRPP Charvet, Maillet, de Guilhermier, Lagrevol, avec Bernard de Bonnevigne et Jacques Triolet, qui remplissaient de vie le CNDJ alors que, tout autour, l’ambiance était loin d’être idéale. Nous sentions que nous étions en train de défier ceux qui voulaient tuer le pays... et c’était vraiment le cas...

Lire la suite :https://www.lorientlejour.com/article/1182894/jean-dalmais-lesprit-du-li...

L'Orient-Le Jour : Un constructeur de personnalités et de ponts

Liban > Hommage
Père Salim Daccache Recteur de l’USJ | OLJ - 17/08/2019

Jean Dalmais, le recteur, le préfet, l’aumônier, le moniteur de ski, le prêtre et le jésuite, était connu comme l’homme aux valeurs sûres. Valeurs humanistes de courage, de solidarité, d’écoute et de confiance. Valeurs spirituelles de foi chrétienne engagée, de dialogue avec les autres, les proches et les lointains, les semblables et les différents de religion ou de philosophie. Valeurs sociales de profond respect d’autrui, d’amour du pauvre et de l’abandonné.

Un homme de conviction qui pouvait être toujours disponible et prêt à servir comme le scout qu’il a été durant toute sa vie. Il faisait partie de cette belle cohorte de jésuites lyonnais, les RR PP Mayet, de Guilhermier, Charvet, Clément, Chamussy et tant d’autres qui, pendant plus d’un demi-siècle, ont été au service de la formation de l’esprit et du cœur des jeunes au Collège Notre-Dame de Jamhour.

Lire la suite : https://www.lorientlejour.com/article/1182942/un-constructeur-de-personn...

Pages