Championnat arabe pour les moins de 18 ans (catégorie Cadets)

Printer-friendly versionSend by emailPDF version

Le championnat arabe pour les moins de 18 ans (catégorie Cadets) s’est déroulé du 4 au 7 juillet 2019 au stade olympique de Radès, situé à une dizaine de kilomètres au sud-est de la capitale tunisienne Tunis. La délégation libanaise, comprenant 3 représentants de Jamhour, à savoir Wajih Georges Tayar, Farah Tayar et Mayssa Mouawad, a largué les amarres le 3 juillet au matin. Nos athlètes étaient sous la supervision du membre de la Fédération Libanaise d’Athlétisme (FLA) M. Philippe Bejjani ainsi que des coaches Alice Keyrouz et Wadih Haouli.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les Tayar ont le 400m dans les gènes, vu qu’ils excellent tous les deux à cette course. Ce sprint long est réputé pour être une des épreuves d'athlétisme les plus exigeantes.

Wajih Georges Tayar a terminé sa course en 51’’50, un temps avec lequel il n’a malheureusement pas franchi le cap des séries. Il est légitime de noter que le 400m Garçons était l’une des épreuves les plus serrées de cette compétition et que par conséquent la barre y était levée haut. La performance de Wajih lui a néanmoins permis d’assurer la 5e place dans sa série ainsi que la 10e place dans la globalité de la compétition.

Malgré le fait que Farah n’était pas au meilleur de sa forme ce jour-là, elle a tant bien que mal ébloui la piste tunisienne en venant à bout du tour de piste en 59’’43, un chrono canon qui lui a valu une médaille d’argent ainsi que le titre de vice-championne arabe.

Devenir championne arabe à 16 ans est déjà une belle réussite pour une athlète, mais réussir un doublé lors du championnat arabe procure sans aucun doute des émotions décuplées. C’est l’exploit qu’a accompli Mayssa Mouawad. Elle a en effet dominé la ligne droite du 100m en égalant son record personnel avec un temps de 12’’28. La quête aux médailles d’or s’est ensuite poursuivie durant l’épreuve du saut en hauteur que Mayssa a remportée haut la main en effaçant une barre à 1,71 m, un record national pour les moins de 20 ans.

Le championnat s’est clôturé avec les courses de relais. Nos jeunes coureuses avaient les jambes lourdes après avoir concouru avec brio les jours précédents. Toutefois, cela ne les a pas empêchées de conclure en mettant une claque, avec leurs co-équipières Haya Kobrosly (Inter-Lebanon) et Léa Deeb (Batroun Stars), au record national de relais medley devenu 2’18’’27 à ce jour, le tout couronné d’une médaille d’argent.

Muriel Slim